Emploi et augmentation du pouvoir d’achat

 

Réponse à l’éditorial intitulé « Avancer en confiance » du maire Norbert METAIRIE paru dans le numéro 263 du LORIENT Mag d’avril 2012 :

La ville de Lorient serait « la 2ème ville du département par sa densité et son centre accueillerait 35000 emplois et environ 450 commerces ». Pourtant au fil des recensements la population diminue, -0.2% par an depuis 1999. 35000 emplois ? Les commerces  voient leur chiffre d’affaire baisser régulièrement. La population compte 9% de chômeurs,  le revenu médian des lorientais est de 1483 € par mois (LE POINT 16 février 2012). Ceci  se traduit pour la majorité des habitants par un revenu de 700€/mois ( LE TELEGRAMME). Or selon l’INSEE,  le seuil de pauvreté  en France est de 950€/mois (LE MONDE 11 avril 2012).

Pour  Monsieur METAIRIE, un saut qualitatif, avec plus de confort, un cadre de vie plus agréable,  un dynamisme économique renforcé, des déplacements améliorés et un environnement préservé, est nécessaire. L’amélioration du réseau de bus à haut niveau de service et son parcours en font partie.

Pour Xavier BEAULIEU, dans la vie du citoyen aujourd’hui, le saut qualitatif, c’est d’abord un emploi, et une augmentation du pouvoir d’achat. Il faut être confortablement assis dans son fauteuil de notable, pour ignorer à ce point la vie réelle des habitants de l’agglomération. Le maire  affirme régulièrement qu’il n’augmente pas les impôts locaux, et oublie par contre, qu’il crée des taxes par l’intermédiaire de CAP L’ORIENT, organisme qui n’est pas élu par les citoyens.

Comme d’habitude, la langue de bois de l’élu et les éléments de communication  sont tous les deux contraire de l’information.

Reprenant les termes du maire, « Merci pour le pragmatisme et la confiance ».

Les commentaires sont fermés.