Déplacements urbains. Changer les comportements

10 juin 2011  Le Télégramme, Ploemeur

La réunion publique sur le plan de déplacements urbains organisée, mercredi, par Cap l’Orient à Océanis, sous une forme conviviale, «le café du PDU» n’a mobilisé que peu de Ploemeurois, une dizaine tout au plus, hormis les élus. Le débat était animé par Thérèse Thiéry, maire de Lanester, vice-présidente de Cap l’Orient chargée des déplacements.

Promouvoir le projet de Triskel 2

L’objectif était de connaître les pratiques et recueillir les interrogations des habitants sur les modes de transports alternatifs à la voiture pour mieux promouvoir le projet de Triskel 2 qui, en 2015, mettra Ploemeur à un quart d’heure de Lorient. «La réponse ne peut être identique sur tous les points du territoire, mais c’est à l’échelle du territoire que doivent être pensés les aménagements favorisant les transports publics, le vélo ou la marche à pied», a expliqué Thérèse Thiéry, rappelant les enjeux à la fois territoriaux, sociaux ou environnementaux pour faire changer les comportements.

Intermodalité

L’étendue de la commune avec ses nombreux hameaux ne permet pas une desserte totale par les transports collectifs. 90% des ménages ploemeurois utilisent leur voiture. Pour les inciter à utiliser les «lignes structurantes» de Triskel, «ce pari à gagner» passe par l’intermodalité, avec la création de parkings relais sécurisés pour les vélos. Un choix qui n’a pas eu la faveur des cyclistes dans la salle, qui ont souhaité mettre leur vélo dans le bus. À la réponse «techniquement impossible», une Ploemeuroise s’est étonnée: «On accepte bien les poussettes». «Il s’agit de transports de passagers et il y a un bébé dans la poussette», a répondu Thierry Goyet, vice-président chargé des transports collectifs. D’autres suggestions ont été émises par le public: des bus relookés, des petits bus à la demande, la sécurisation des pistes cyclables et un autre schéma d’itinéraire pour relier les villes de la périphérie. «Le maillage en étoile ne permet pas de liaisons entre les communes sans passer par Lorient», a souligné le maire, Loïc LeMeur.

 

Les commentaires sont fermés.