Transport collectif à Lorient: un chèque de 5 580 000 € de l’Etat

Ouest France  mercredi 9 février 2012

 

L’Etat, via le Grenelle de l’environnement, s’est engagé aujourd’hui à investir 590 millions d’euros pour soutenir 78 projets de transports collectifs en site propre. L’agglomération Cap l’Orient a été selectionnée pour son projet de transport collectif Triskel 2. A la clé un chèque de 5 580 000€ en 2014.

Thierry Goyet, vice président de charge des transports à l’agglomération, a apprécié cette annonce faite par Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement : « Nous avions postulé pour être aidé par l’Etat qui nous a tant demandé de serrer la ceinture. Ces 5 580 000€ tombent bien. Je rappelle que le Triskel 2, avec bus à haut niveau de service, c’est un budget global de 36 millions €. Nous allons réaliser 11 kilomètres d’axe en site propre : un qui partira des halles de Merville pour rallier Ploemeur et l’autre qui partira de la gare d’échange vers Quéven. »

Ouest-France

 Marie A. (lorient), le jeudi 10 février 2011merci
on dit merci Mme la ministre quand on est poli et non sectaire

LE N. (Locmiquélic ), le mercredi 09 février 2011

Lorient…tout CAP LORIENT allez voir ailleurs

Etonnemant lorsqu’il faut payer , on demande aux communes de payer….. Ici au Titre de Cap Lorient, le ministre débloque une somme non négligeable ,,,,, selon l’article seulement LORIENT A LE DROIT A LA PINCEE
C’est équitable pour les autres communes.
Vive Cap Lorient et les …. habitants des autres communes qui paient des impôts pour cette organisme .
A quel moment les habitants des autres communes vont comprendre que l’on paie pour qui , pour quoi……

MichèleQui (LORIENT), le mercredi 09 février 2011

Vive le bus !

Voilà vraiment une bonne nouvelle ! Le réseau de bus est en effet remarquable dans l’agglo lorientaise (surtout par rapport à la population, peu dense dans certains coins) et le sera encore davantage grâce aux projets en cours. Que l’état accepte enfin de soutenir les réalisations des villes dynamiques – réalisations financées pour une large part par les impôts de leurs habitants ! -, c’est en effet une bonne nouvelle. Et je sais de quoi je parle : je ne conduis pas et me déplace majoritairement par le bus, en ville et dans toute l’agglo !
A noter pour ceux qui ne le sauraient pas : en été, il existe une ligne de batobus dite « estivale » qui se ballade tout autour de la rade (avec des escales, bien sûr : c’est un bus !) : c’est un vrai bonheur de promenade : presque une heure de bateau pour un ticket de bus – ou « gratuite » avec sa carte d’abonnement, y compris scolaire !

 

3 réflexions au sujet de « Transport collectif à Lorient: un chèque de 5 580 000 € de l’Etat »

    • Bonjour,

      Ce site est la suite du lancement de la deuxième phase du transport collectif du pays de Lorient. Les enjeux financiers sont importants. Les bouleversements qui en découleront aussi. Nous aimons vivre au pays de Lorient. Nous sommes concernés. Nous voulons jouer notre rôle de citoyen et faire entendre notre voix. Cordialement.